Menu

En un mot : IBK a bel et bien violé la Constitution

Pour se dédouaner des critiques sur la non déclaration de ses biens conformément à la Constitution, IBK, disons la présidence de la République s'est fendue hier d'un communiqué qui annonce que « contrairement à des affirmations sans aucun fondement et sans aucun recoupement préalable, la Cour suprême, conformément à la Constitution malienne, a bel et bien reçu, sous le N°059/P-CS du 9 septembre 2013, la déclaration écrite des biens du Président de la République Son Excellence Ibrahim Boubacar Keïta ».

En savoir plus...
Bookmaker with best odds http://wbetting.co.uk review site.