Menu

Front social: les travailleurs de l’administration d’État en grève contre la loi sur l’enrichissement illicite

Front social: les travailleurs de l’administration d’État en grève contre la loi sur l’enrichissement illicite

Le syndicat national des travailleurs de l'administration d’État SYNTADE a entamé ce mercredi une grève de 72h pour protester contre la loi sur l'enrichissement illicite.

Les discussions ouvertes depuis lundi et une rencontre avec le Président de la République, ont été un échec.

Le SYNTADE dénonce l'absence de consultation avec les partenaires sociaux avant l'adoption de cette loi. C'est la première fois qu'un syndicat incrimine la loi sur l'enrichissement illicite depuis son adoption. Les responsables du SYNTADE affirment ne pas être contre cette loi, mais plutôt contre son esprit.

Selon le syndicat, au lieu d'avoir une portée générale, la loi sur l'enrichissement illicite viserait certains groupes de travailleurs bien ciblés. Les négociations ouvertes lundi entre le SYNTADE et le gouvernement ont été un échec. Les responsables du syndicat affirment maintenir leur position jusqu'à la satisfaction totale de leurs revendications.

La loi contre l'enrichissement illicite a permis en 2014, la création de l'Office contre l'enrichissement illicite. Une structure devant laquelle tous les fonctionnaires mais aussi des élus sont tenus de déclarer leurs biens. L'Office a le pouvoir de saisir la justice sur des faits de corruption présumés.

Le Syndicat National des Travailleurs de l'Administration d’État SYNTADE soutient que cette grève a été suivie sur l'ensemble du territoire parce qu'elle est justifiée, légale et morale. Le syndicat affirme que d'autres mouvements pourraient suivre dès le 6 novembre prochain, si le gouvernement ne retire pas purement et simplement la loi contre l'enrichissement illicite.

Yacouba Katilé Secrétaire Général du SYNTADE

Certains observateurs pensent que cette grève du SYNTADE est inopportune. Selon eux, toutes le organisations syndicales ont le droit d'aller en gréve. Ils estiment cependant que « toute grève doit être justifiée par la pertinence de son aspect moral et la défense des intérêts économiques moraux et sociaux des membres du regroupement ».

Source: Studio Tamani 25-10-2017

Retour en haut
Bookmaker with best odds http://wbetting.co.uk review site.